Hyperventilation

Nébuleuse du Crabe

Comment ça marche ?

L'hyperventilation ou respiration holotropique est un travail énergétique puissant, une hyper-oxygénation du corps qui éveille les cellules ainsi que les zones de somatisation du corps. Ces zones sont des marqueurs, des monuments de cristallisations émotionnelles qui vont pouvoir être conscientisées et libérées lors de cet exercice.

La modification de la conscience est induite par la technique de respiration et l'association de musiques évocatrices. Les séances sont d'une heure en individuel et jusqu'à deux ou trois heures en groupe. Un entretien préalable est nécessaire avant de pratiquer l'hyperventilation

Évidemment, aujourd'hui il n'est plus nécessaire d'utiliser le LSD, ou autres substances psychoactives, pour atteindre ces états modifiés de la conscience. Le chercheur développe avec l'aide sa seconde femme, Christina Grof professeur de yoga, la respiration holotropique en 1976, une puissante technique thérapeutique et d'exploration de soi.

 

Tout d'abord que veut dire le terme holotropique. Il vient du grec, holos signifiant : tout et trepein : dans la direction de … . Ceci donne quelque chose comme aller vers le tout, la totalité, la complétude. L'idée étant qu'en état normal, nous avons accès qu'à une toute petite parcelle de nous-même, la plus égotique, habituelle, routinière. Lorsque l'on insuffle un surplus d'oxygène dans nos cellules, nous accédons à d'autres plans de conscience, à notre identité intégrale.

Les prises de consciences et décharges émotionnelles vont s'exprimer dans le corps et dans le son. L'hyperventilation est l'outil par excellence qui permet de s'accompagner soi-même sur le chemin de la guérison et de la connaissance de soi et ceci pour plusieurs raisons.

  • Les émotions contactées ont une intensité aussi forte qu'au moment où elles ont été ressenties pour la première fois, même si cela a été vécu il y a très très longtemps. En les laissant en suspens, elles pèsent sur notre moral, nos comportements, nourrissent les fausses croyances. Il s'agit de l'engagement envers soi-même de traverser cette étape, une nouvelle fois, de réussir à la vivre pleinement afin de se libérer de cette coagulation intérieure.

  • L'accès à des mémoires qui donnent un éclairage sur ce que nous sommes, nos sensibilités. On se comprend et on apprend à se connaître dans son intimité et dans son lien aux autres.

  • Lorsqu’on respire régulièrement, on a des connexions de conscience, des reliances au Soi supérieur qui donne un éclairage sur notre projet personnel d'incarnation, mais aussi des émergences spirituelles.

L'hyperventilation est un facilitateur pour découvrir sa personne intérieure, le thérapeute n'agit pas à votre place. L'inconscient est un allié, il sait quoi faire, il y a une impulsion évolutive.

C'est un grand voyage à l'intérieur de soi où l'on est actif, on tient la barre du navire.

Cette pratique fait partie des états modifiés de la conscience et a été créée par un psychiatre tchèque : le Dr Stanislas Grof. Lorsqu'il était jeune interne en psychiatrie, il fit partie d'une expérimentation sur le LSD et ses propriétés psychoactives. Grof connut une expérience d'éveil à la conscience cosmique, une ouverture à plus grand que soi lui révélant les possibilités évolutives et de transformations qu'apporte cet état particulier.

À partir de ce moment, le psychiatre fut passionné par la projection astral, la synchronicité, l'existence prénatale, les expériences de morts éminentes, la conscience après la mort... tout ce qui est en lien avec les états non ordinaires de la conscience, dont il fut le pionnier dans l'expérimentation et l'élaboration des pratiques.

Suite à ses recherches sur le potentiel thérapeutique de ces expériences, avec son collègue Abraham Maslow, ils fondent la Psychologie Transpersonnelle en 1969.

Pourquoi faut-il atteindre un état modifié de la conscience pour libérer ces mémoires ?

Cela vient de la façon dont fonctionne le cerveau humain, comme expliqué plus tôt, la majeure partie de ce que nous sommes, de nos mémoires ne sont pas accessibles en mode normal. L'organisation est faite sur différents niveaux si l'on veut imager.

Le système reptilien renferme tous ce qui est lié aux instincts. Le système limbique comprend tout ce qui est cristallisations émotionnelles de l'enfance, personnelle et de la naissance. Cependant toutes les mémoires ne sont pas stockées dans notre cerveau, elles sont aussi dans notre ADN. Il y a une sorte de raccourci, d'interface par le cerveau alors qu'elles sont engrammées dans l'ADN, comme si c'était une clé USB et le cerveau l'écran. C'est une centrale de mémoires dans le corps avec bien d'autres types de souvenirs. L'ADN porte l'information de toute notre lignée. Les mémoires affectives et émotionnelles sont lisibles sur sept générations et se répercutent de la même manière.

Toute l'histoire des migrations, chocs, traumatismes, hontes vécus à d'autres générations...  y est intégré. Lorsque l'on respire, on réactive l'ADN de nos cellules, ainsi, les mémoires de notre famille émergent.

Le souffle qui nous traverse en respiration active les informations d'autres vies qu'on appelle transpersonnelles, c'est-à-dire vies antérieures ou inconscient collectif selon les croyances, l'anamnèse de la lignée etc. Les mémoires transpersonnelles vont donc au-delà de l'individu et incluent ce qui touche au périnatal.

Alexia Colin

06.51.21.65.57

Colin.Alexia@gmail.com

Cabinet :

7Ter Rue du Pourquoi pas

Concerneau, 29900

  • Facebook
  • Instagram
Me contacter

Prendre rendez-vous

ou